PI pardonner fort puissance interiuereApprendre à pardonner !!!

“Faites que je leur pardonne ” disait Nelson Mandela à propos de ces geôliers…

Parce que c’est la plus belle façon de sortir de sa prison.

Non pas la prison avec les barreaux, mais celle que l’on peut tous se créer psychologiquement dans ces cas-là.

La prison peut se cacher sous différentes formes…

En effet, il peut y avoir cette prison sous forme physique, avec ces barreaux, mais pour beaucoup, elle est de forme psychologique..

Il y a :

  • PI pardonner puissance interieureCelle que l’on se crée parce que l’on construit sa vie autour d’un fait, autour d’une personne ou des personnes qui ont pu nous offenser, nous salir ou même nous humilier, nous détruire ou nous anéantir…
  • Celle que l’on construit sur la vengeance, sur la colère ou la haine…
  • Celle qui nous amène un certain mal-être, parfois même une grave maladie, ce qui fût mon cas.
  • Celle qui nous freine, qui nous rend malheureux tout au long de notre vie, si l’on ne pardonne pas.

Pourquoi pardonner ?

Parce que cette prison que l’on se construit, parce que ces barreaux que l’on élève autour de soi, au final, c’est nous-même que nous punissons.

Parce qu’au lieu de faire ce qu’il faut pour nous rendre libre, nous nous enfermons, nous nous recroquevillons sur nous-même en réduisant de ce fait tous nos champs de possibilités, toutes les possibilités d’être heureux(se).

Quand nous n’arrivons pas à pardonner, si vous n’arrivez pas à pardonner,

  • Nous ne punissons pas l’autre pour ce qu’il a fait, nous nous punissons nous-même. Nous nous mettons un fardeau, parfois pour quelques temps, ou pour toute notre vie…
  • Nous ne rendons pas l’autre malheureux, mais nous-même…
  • Nous ne gâchons pas la vie de l’autre, nous gâchons notre vie… La vie de notre famille, de nos proches par les émotions que nous dégageons…
  • Ce n’est pas forcément l’autre, la personne qui vous a sali, qui aura un problème de santé, mais assurément VOUS…
    Pourquoi ? Parce que ce mal, cette émotion de haine ou de vengeance qui vous habite vous rongera de l’intérieur…

Comment pardonner ?

  1. PI pardonner regarder puissance interieureLe premier point essentiel est d’arriver à s’extraire émotionnellement de la situation vécue, du fait marquant qui a impacté votre vie.
    S’extraire pour regarder, analyser, S’ANALYSER, et essayer de comprendre.
    Je dis bien, “essayer de comprendre” car si vous n’arrivez pas à couper l’émotion, vous n’aurez pas les facultés, les possibilités de comprendre…
    Non pas les facultés intellectuelles, mais les facultés émotionnelles.
    Il vous faut donc momentanément couper cette émotion forte, en rapport à ce que vous avez vécu, mais aussi laisser vos rancœurs, votre haine et vos souffrances de côté.
  2. Le deuxième point est de comprendre pourquoi cette personne vous a fait ce mal.
    Qu’est-ce qui a pu la pousser, ou les pousser, à vous faire du mal…
  • A-t-elle vécu la même chose ?
  • A-t-elle vécu des choses encore plus graves ? Plus ignobles ? Plus destructrices ? Et elle n’a su que dupliquer, reporter le mal…
  • A-t-elle eu, elle aussi, un choc ? Un événement ? Qui lui aurait fait perdre sa connexion ? Sa vraie raison de vivre ? Ses repères ?

Si vous arrivez à vous extraire et analyser de la sorte, alors peut-être, je dis bien PEUT-ÊTRE que vous pourrez comprendre pour pardonner, et pardonner pour vous libérer…
Et vous libérer pour vous reconstruire…

Car il ne faut pas oublier une chose…

Aujourd’hui, nous avons une chance inouïe d’accéder à une multitude de connaissances…
Il y a des livres, des films, des émissions de télévision, des articles de presse, des pages et des sites sur les réseaux sociaux qui nous donnent la possibilité d’apprendre et de comprendre toutes ces clés, toute cette psychologie.
Une mine d’informations, à notre disposition pour apprendre et comprendre, pour changer et ne pas répéter les mêmes erreurs
Et malgré cela, beaucoup n’y arrive pas…

Alors peut-on comprendre que quelqu’un, qui n’avait pas accès à toutes ces sources d’informations et de connaissances, puisse réaliser certains actes odieux ? Puisse dupliquer l’équivalence de ce qu’il a vécu ? Connu ? Subi ?
Tout simplement parce que c’étaient les seules bases, les seuls repères qu’il avait pour construire sa vie ?

Je pense que oui….
Je pense que nous, qui sommes dans cet air de communication et de savoir, pouvons comprendre cela, mais cela n’engage que moi…

C’est en tout cas ce qui m’a permis, un jour, de pardonner et de me libérer !!!

Je n’oublie pas, j’aurai cette scène et cette phrase pour toujours dans ma tête, même si je m’aperçois que, le temps passant, j’y pense de moins en moins.
 J’ai pardonné et je me suis libéré.

Aujourd’hui, je suis libre…

Et vous ?

  • Pouvez-vous le faire ?
  • Avez-vous envie de le faire ?
  • Êtes-vous prêt à grandir d’un cran de plus ? À passer dans une sphère émotionnelle plus grande ? Plus haute ?
  • Êtes-vous prêt à apprendre à pardonner ?
  • Êtes-vous prêt à comprendre ce fonctionnement ? Ou le fonctionnement d’autrui ?
  • ÊTES-VOUS PRÊT À PARDONNER ??? Et devenir libre ?

VOUS, seul, pouvez décider de pardonner…

Et vous, seul, profiterez de cette sagesse d’âme

Vous et toute votre descendance, les gens que vous aimez, qui vous entourent…

Car ce cadeau, vous pouvez vous le faire à vous, mais à eux aussi…

Je vous souhaite le plus beau des pardons, mais aussi le plus beau des voyages sur cette terre…

Gilbert Toullier