PI heureux puissance interieure
Heureux, comment être heureux…

Qu’est-ce que cela veut dire “être heureux” ?

  • Est-ce être très riche, avoir amassé une fortune ?
  • Est-ce être très pauvre mais en bonne santé ?
  • Est-ce avoir beaucoup de succès ?
  • Est-ce être très intelligent ? Bardé de diplômes ? Très cultivé ?
  • Est-ce avoir trouvé la paix intérieure ? Être heureux parce que l’on se sent bien ?
  • Est-ce être en bonne santé, peu importe le reste ?

Qui a la bonne réponse ?

Il peut y avoir, bien sûr, plusieurs réponses à cette question. Nous connaissons tous des gens dans notre environnement :

  • qui sont riches et heureux et d’autres riches et malheureux.
  • qui sont intelligents, cultivés et heureux et d’autres malheureux.
  • Nous connaissons tous des gens heureux, qui ont du succès, et d’autres qui ont du succès dans un domaine mais qui sont malheureux car toutes les autres facettes de leur vie sont un désastre.
  • Et on voit régulièrement des jeunes diplômés avec BAC +10 caissier(e) en grande distribution. Ils ne sont pas forcément heureux car ils ont étudié pendant des années, ils ont travaillé dur pour réussir et ils n’ont pas trouvé de travail dans leur spécialité.

Alors, qu’est-ce qui peut faire que nous sommes heureux ? Que nous serons heureux ?

Quels peuvent être les ingrédients de la recette ? Sachant que être heureux peut être différent pour chacun d’entre nous (voir l’article dans “santé-médecine, la recette du bonheur”).

Nous pouvons tous placer notre bonheur à un niveau différent, en exerçant des activités, des passions différentes. En ayant une vie avec des objectifs très différents.

Alors comment être heureux ? Comment trouver le bonheur ?

Ce serait très prétentieux de vous dire de faire telle ou telle chose, de telle ou telle manière puisque nous sommes tous différents et que nous avons tous des vies différentes, des objectifs, des rêves différents à réaliser.

C’est pour cela que j’ai décidé de vous donner mon exemple et de vous donner les différentes actions que j’ai menées pour me construire et être heureux. Heureux parce que je me sens bien dans ma peau et heureux parce que j’ai acquis des clés, des outils pour être heureux, même quand tout va mal et que je traverse des tempêtes. Car, bien évidemment,  il m’arrive comme à vous, d’avoir des moments “avec” et des moments “sans”, de traverser des tempêtes et de très grands moments de bonheur.
Mais, avec le recul, je me suis aperçu que c’est la capacité à garder l’attitude qui fait toute la différence, dans les bons comme dans les mauvais moments.
Et puis heureux parce que je sais qui je suis, pourquoi  je suis sur cette terre et où je vais.

PI chemin heureux puissance interieureMon histoire

Tout allait bien jusqu’à l’âge de 27 ans. En tout cas, en apparence, puisque à cette âge on m’a découvert un cancer.
J’ai grandi dans une famille où régnait beaucoup d’amour, où nos parents nous suivaient, nous accompagnaient dans notre éducation, dans notre évolution, dans notre vie en général. Je n’ai aucun souvenir négatif de mon enfance, je dirais même tout le contraire. Je suis heureux d’avoir eu une telle enfance, une telle éducation. Je suis heureux que mes parents aient semé chez moi de telles valeurs.
Et pourtant le 26 avril 1992 on me diagnostiquait un cancer au fémur gauche.
Cancer qui allait me stopper net pendant dix longues années. Pendant ces dix années j’ai dû subir sept opérations, la chimiothérapie, la radiothérapie, le divorce, surmonter l’envie qui me venait parfois d’en finir avec la vie. Combien de fois je me suis posé cette question : “Pourquoi moi ?”. Et cette question restait toujours sans réponse.
Et puis je me suis retrouvé seul, avec mon  fils à élever, devant vendre ma maison et repartir de zéro personnellement, professionnellement et financièrement.

Alors comment être heureux après tout cela ? Comment rebondir ? Comment trouver la force de réagir et de se reconstruire ?

PI heureux se relever puissance interieureUne phrase me revenait toujours quand ma famille, mes amis me questionnaient.
Cette phrase était : “J’ai peut-être les deux genoux à terre mais je me relèverai”.

Et je me suis relevé.
J’ai rebondi et aujourd’hui je dévore la vie, je la croque à pleines dents. J’ai décidé que le jour où je devrai me coucher pour la dernière fois je n’aurai aucun regret au moment de me repasser le film de ma vie.
À ce moment précis, je ne veux aucun regret, je ne veux pas avoir à me dire en regardant un moment de ma vie “ah si j’avais su, à ce moment là j’aurais dû faire cela…, j’aurais dû oser ceci…”.
Je veux pouvoir réaliser tous mes rêves, quels qu’ils soient à conditions qu’ils fassent partie de mon projet de vie que je me suis fixé et qui est d’équilibrer ma vie familiale, professionnelle, financière, spirituelle ainsi que ma santé et mon bien-être. Je veux pouvoir passer et affronter toutes mes peurs pour ne rien regretter.

Pour cela j’ai travaillé BEAUCOUP. Sur moi, sur mes croyances, sur mes pensées, sur ce que je croyais qu’un être humain peut réaliser dans sa vie. J’ai aussi travaillé dur pour savoir qui j’étais vraiment et pourquoi j’étais venu sur terre.

Et à force de travail, d’exercices sur moi-même, j’ai réussi.

  • À savoir qui j’étais, pourquoi j’étais là.
  • J’ai réussi à apprendre les outils pour garder l’attitude malgré les tempêtes, malgré les critiques. J’ai tenu bon tout le temps, tout le temps.
  • J’ai réussi à me mettre en place un projet de vie qui me fait vibrer, qui me fait sourire dès que je le visualise dans ma tête.
  • J’ai réussi à changer mes croyances paralysantes en croyances dynamisantes et mes pensées négatives en pensées positives.
  • J’ai appris la puissance des émotions et leurs conséquences dans notre vie de tous les jours. Le bien-fait quand on les maîtrise.
    C’est comme cela que je suis devenu réellement heureux et que j’ai déclenché, chez moi, cette envie de vivre, cette soif de vivre.

Mais pour cela, j’ai dû faire preuve :

  • d’une grande ouverture d’esprit pour comprendre que j’avais une âme et pourquoi mon âme avait déclenché cette maladie.
  • d’une grande humilité pour arriver à me remettre en question chaque jour, à chaque échec, à chaque revers, à chaque critique.
  • d’une grande patience pour me laisser le temps de grandir, de prendre confiance en moi, de savoir qui j’étais et où j’allais.
  • de temps, d’ouverture d’esprit et d’humilité pour faire confiance à la vie, à l’univers, et à ma force supérieure que nous avons tous et que l’on appelle “source”. Je ressentais qu’il y avait quelque chose qui m’accompagnait mais je ne savais pas quoi.
    Comprendre cela a été un gros travail sur moi, mais cela a changé ma vie…

Et puis je suis heureux car j’ai découvert que ce que j’avais appris était une infime partie de ce que l’on peut apprendre, découvrir dans une vie. J’ai découvert qu’à chaque fois que l’on franchit un palier il y a encore plus à apprendre derrière. Et ça, c’est magique, ça me fascine, ça me rend heureux, car j’ai compris que j’allais découvrir de nouvelles choses toute ma vie, jusqu’à mon dernier jour.

Voici comment j’ai trouvé le bonheur. Voici ma recette pour être heureux dans mes activités professionnelles, activités qui ne sont toutes que des passions.
Heureux quand je regarde mon avenir, mes projets, mais aussi heureux quand je regarde le passé car c’est grâce à toutes mes expériences du passé que je suis devenu qui je suis. Elles n’ont peut être pas été toutes agréables, j’en ai souffert à un certain moment, mais aujourd’hui, quel bonheur, quelle joie de vivre…

PI cadeaux heureux puissance interieureAlors comment trouver votre bonheur ? Comment être heureux ?

Il y a peut être certains ingrédients qui m’ont servi, et qui peuvent vous servir.

  • C’est à vous d’analyser votre vie, jusqu’à ce jour.
  • C’est à vous de savoir tout ce qui vous tient le plus à cœur, tout ce que vous désirez au plus profond  de vous et comment y arriver.
  • C’est à vous de trouver les personnes qui peuvent vous aider à y arriver car, comme pour moi, il vous faudra sûrement des guides, des personnes qui, à un moment de votre vie, vont vous accompagner, vous montrer le chemin.
  • C’est à vous de savoir si vous êtes prêt à vous former, à apprendre, à découvrir, à évoluer, c’est à vous de savoir si vous êtes prêt à être heureux (se).

Allez-y, décidez, maintenant, d’être heureux !

DÉCIDEZ, c’est là votre première étape. Puis, il vous faut :

  • Trouver votre chemin.
  • Trouver votre désir ardent de vous réaliser, d’accomplir vos rêves. Même si vous êtes au plus bas, en pleine tempête, gardez espoir et avancez encore d’un pas de plus. Car la vie est trop belle pour la laisser passer et ne pas en profiter pleinement. Faites tout ce qu’il faut pour n’avoir jamais de regret.
    Trouvez-vous un rêve fort, quelque chose qui vous tient vraiment à cœur, je pourrais même dire une mission. Et avancez chaque jour en n’ayant qu’une envie, qu’un désir ardent, celui de réussir cette mission, ce rêve qui vous tient tant à cœur….

Là vous aurez trouvé le bonheur
et vous serez heureux(se).